All For Fun


 
AccueilPortailS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Tennis et Politique de lutte contre le dopage

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant
AuteurMessage
Matthieu
Admin
avatar

Masculin
Sagittaire Dragon
Nombre de messages : 194101
Date de naissance : 12/12/1976
Age : 40
Humeur : RG nous voilà! <3
Date d'inscription : 24/07/2008

MessageSujet: Re: Tennis et Politique de lutte contre le dopage   Ven 25 Nov 2011 - 16:01

Citation :
Tous sports-Dopage
Noah réagit


Yannick Noah, dont les propos sur le dopage ont fait polémique, a tenu à réagir sur Le Monde.fr, ce vendredi.

«Quand j'écris "arrêtons l'hypocrisie. Plus personne n'est dupe. La meilleure attitude à adopter est d'accepter le dopage. Et tout le monde aura accès à la potion magique", il s'agissait bien entendu d'une démonstration par l'absurde (...) Entre ceux qui font semblant de ne pas comprendre, ceux qui ne savent pas lire, ceux qui n'ont pas d'humour et ceux qui sont motivés parce que, tout d'un coup, ils ont droit à la parole, on perd de vue l'objectif qui était le mien : soulever cette chape de plomb qui pèse sur le dopage» explique Yannick Noah, dont les propos sur le dopage ont provoqué un véritable tollé.

«Je ne m'attendais pas du tout à une réaction d'une telle ampleur et d'une telle violence. Au contraire, je pensais que j'allais recevoir plus de soutiens. J'avais déjà eu cette expérience il y a trente ans : j'avais 20 ans, j'avais parlé de dopage et de drogue et tout le monde m'était tombé dessus. Je pensais que les mentalités avaient évolué (...) Au début, j'ai préféré rester dans ma bulle, je ne pouvais pas répondre à tout le monde», insiste-t-il.

«Bien sûr, je ne me suis jamais retrouvé dans des chambres avec des joueurs de foot en train de prendre des pilules ou de se faire piquer ! Je ne suis pas en train de pointer du doigt un tel ou un tel, mais un système.»

«A Toni Nadal, l'oncle de Rafael, qui dira à son neveu de ne plus me dire bonjour. Mais qu'est-ce que ça peut me faire qu'il me dise bonjour ou pas ! A Marine Le Pen, qui ne m'accorde pas le droit de m'exprimer parce que j'habiterais à l'étranger pour ne pas payer d'impôts en France. Je le redis donc, j'habite dans les Yvelines, je paye mes impôts ici, et oui, j'ai habité en Suisse entre 1992 et 1994 et j'ai payé mes impôts là-bas à cette période» ajoute-t-il.

«Bien sûr, je ne me suis jamais retrouvé dans des chambres avec des joueurs de foot en train de prendre des pilules ou de se faire piquer ! Je ne suis pas en train de pointer du doigt untel ou untel, mais un système. Ce que je sais, et que tout le monde sait, c'est le cas de ce cycliste qui a mangé une viande qui lui a permis de pédaler plus vite et qui a été blanchi par sa fédération (Alberto Contador, ndlr), etc. Ma question est donc la suivante : tout cela ne serait-il pas orchestré ? J'ai le droit de poser la question

Oui.

_________________
Jérém's First Fan http://www.monzoo.net/myzoo.php?pseudo=jeremy0053

ERETZ-ISRAEL est le lieu où naquit le peuple juif. C'est là qu'il réalisa son indépendance, créa une culture d'une portée à la fois nationale et universelle et fit don de la Bible au monde entier.
Revenir en haut Aller en bas
http://allforfun.forumdediscussions.com
Steph'

avatar

Masculin
Nombre de messages : 24220
Date d'inscription : 07/08/2008

MessageSujet: Re: Tennis et Politique de lutte contre le dopage   Ven 25 Nov 2011 - 17:34

Citation :
Yannick Noah : "Je suis contre toute forme de dopage"

Vous attendiez-vous à ce que votre chronique suscite un tel tollé ?
Je ne m'attendais pas du tout à une réaction d'une telle ampleur et d'une telle violence. Au contraire, je pensais que j'allais recevoir plus de soutiens. J'avais déjà eu cette expérience il y a trente ans : j'avais 20 ans, j'avais parlé de dopage et de drogue et tout le monde m'était tombé dessus. Je pensais que les mentalités avaient évolué.

Pourquoi décidez-vous de réagir aujourd'hui ?

Au début, j'ai préféré rester dans ma bulle, je ne pouvais pas répondre à tout le monde. Par exemple, à Jean-Louis Murat qui assure que je me suis dopé, un chanteur que je ne connais même pas ! A Toni Nadal, l'oncle de Rafael, qui dira à son neveu de ne plus me dire bonjour. Mais qu'est-ce que ça peut me faire qu'il me dise bonjour ou pas ! A Marine Le Pen, qui ne m'accorde pas le droit de m'exprimer parce que j'habiterais à l'étranger pour ne pas payer d'impôts en France. Je le redis donc, j'habite dans les Yvelines, je paye mes impôts ici, et oui, j'ai habité en Suisse entre 1992 et 1994 et j'ai payé mes impôts là-bas à cette période.

En France, on vous reproche d'avoir prôné la légalisation du dopage. Etait-ce votre intention ?

Quand j'écris : "Arrêtons l'hypocrisie. Plus personne n'est dupe. La meilleure attitude à adopter est d'accepter le dopage. Et tout le monde aura accès à la potion magique", il s'agissait bien entendu d'une démonstration par l'absurde. Mon intention n'était pas de dire : "A partir de maintenant, la bonne idée serait de mettre tous les gamins sous perfusion !" Mais entre ceux qui font semblant de ne pas comprendre, ceux qui ne savent pas lire, ceux qui n'ont pas d'humour et ceux qui sont motivés parce que, tout d'un coup, ils ont droit à la parole, on perd de vue l'objectif qui était le mien : soulever cette chape de plomb qui pèse sur le dopage.

Si j'ai choisi cette phrase, c'était pour m'adresser aux autorités, pas aux jeunes. Pour les interpeller. Pour ouvrir un débat. Car, en tant que sportif ou ex-sportif, je suis un peu frustré qu'il y ait deux poids deux mesures en matière de dopage, que ce soit avec l'Espagne ou d'autres pays. J'ai été athlète pendant quatorze ans, capitaine de l'équipe de France : je me sens légitime pour poser une telle question. Maintenant, bien sûr que les sportifs espagnols ne sont pas tous dopés ! Mais je suis "Bleu Blanc Rouge", n'en déplaise à Marine Le Pen, et j'en ai assez : pourquoi bosse-t-on autant pour ne récolter la plupart du temps que des médailles en chocolat ? Sommes-nous plus nuls que les autres ? Je ne le crois pas.

En Espagne, où les réactions sont encore plus vives, l'entraîneur du FC Barcelone, Josep Guardiola, vous demande d'apporter "des preuves"...

Bien sûr, je ne me suis jamais retrouvé dans des chambres avec des joueurs de foot en train de prendre des pilules ou de se faire piquer ! Je ne suis pas en train de pointer du doigt tel ou tel, mais un système. Ce que je sais, et que tout le monde sait, c'est le cas de ce cycliste qui a mangé une viande qui lui a permis de pédaler plus vite et qui a été blanchi par sa fédération, celui de cette spécialiste du demi-fond arrêtée par la police puis blanchie, etc. Ma question est donc la suivante : tout cela ne serait-il pas orchestré ? J'ai le droit de poser la question. Dans le dossier Puerto (du nom du vaste réseau de dopage démantelé en 2006 en Espagne), j'ai le sentiment que l'affaire a été étouffée, que des noms ont été dissimulés. Peut-être que je me trompe. En tout cas, j'ai l'impression très désagréable, compte tenu des nombreux témoignages que je reçois, de dire tout haut ce que tout le monde sait ou pense. Et je ne parle pas des gens dans la rue, mais de personnes dans les fédérations, de sportifs... Et ça, c'est très gênant car j'ai la sensation de servir de bouclier. Maintenant, je suis arrivé à un moment de ma vie où je ne vais pas me planquer au nom du politiquement correct.

Et les discussions autour du dopage sont très "politiquement corrects"...

Pour venir à bout du dopage, pour peu qu'on en ait envie, il va falloir un peu plus de courage, que ce soit au niveau des fédérations ou des hommes politiques. C'est tellement plus facile de me rentrer dedans ! Mais j'assume. Pas la peine de m'envoyer par derrière des textos en s'excusant des positions prises contre moi !

Je suis contre toute forme de dopage mais je suis aussi hypersensible à l'injustice. Or, aujourd'hui, il y a trop de tricheurs qui gagnent. En Espagne ou ailleurs. Et il y a les effets secondaires, qu'on ne retrouve jamais à la "une" des journaux. On sait qu'il y a eu des soucis par le passé avec des joueurs de foot italiens qui sont maintenant gravement malades. On sait depuis quelques jours que des footballeurs algériens ont eu des enfants handicapés. Sans compter ces joueurs de rugby sud-africains en fauteuil roulant. Je ne m'attaque ni au foot, ni au rugby, ni à l'Espagne entière, je souhaite juste ouvrir le débat.

Il y a trente ans, vous aviez déjà reçu une volée de bois vert après une sortie sur le dopage. Comment expliquez-vous que l'omerta soit toujours aussi forte ?

Je pense que le système est bien installé avec des réseaux politiques puissants et des enjeux économiques considérables. Cela m'intéresserait vraiment de savoir ce qui se trame derrière tout ça. Je ne comprends pas que dans notre pays, le chef de l'Etat accueille Lance Armstrong comme un héros, alors qu'on traite Richard Virenque comme un pestiféré. Comme je ne comprends pas que la première chose que font les autorités françaises, c'est de me rentrer dedans alors que je ne fais que dire la vérité. Il y a la vérité officielle et la vérité officieuse.

Le directeur de l'Agence mondiale antidopage a reconnu il y a quelques jours que les contrôles n'attrapaient que des "dopés simplets"...

Qui sont les "dopés simplets" ? Ceux qui ne sont pas protégés ? Ceux qui n'ont pas les moyens ? Et à partir de quand un athlète est-il considéré comme dopé ? Quand il prend un produit qui le fait courir plus vite, le rend plus résistant, le fait récupérer plus vite ? Ou alors quand il est contrôlé positif ? La réponse à cette question n'est pas la même selon les pays.

Quand vous étiez joueur, à quoi ressemblait la lutte antidopage ?

Dans les années 1980, il y avait très peu de contrôles. De mémoire, j'ai dû être contrôlé trois ou quatre fois dans ma carrière, pas plus. Je me souviens d'un match de Coupe Davis où un joueur avait refusé d'être contrôlé avec le soutien de son équipe. Un joueur qui refuse un contrôle, à mes yeux, est suspect.

Avez-vous été tenté à un moment donné de recourir à des produits dopants ?

Je n'ai jamais fait appel à un médecin ou à quiconque pour me fournir en produits. A mon époque, on prenait tous des petits trucs, j'avalais par exemple des cachets pour dormir dans l'avion parce qu'en arrivant il fallait bien jouer. C'était anecdotique. Une seule fois, par pure ignorance, j'ai utilisé un produit officiellement interdit : pendant quatre jours, j'ai pris du Di-Antalvic pour lutter contre la douleur car je m'étais brûlé la jambe. J'étais passé à l'hôpital et on m'avait conseillé de prendre ce médicament le temps que la brûlure s'apaise. Deux ans après, je me suis rendu compte qu'il s'agissait d'un produit interdit. Sinon, oui, j'ai carburé quelques matches au café cognac ! Soyons sérieux. Pour tous les matches que j'ai disputés, je me suis entraîné comme une bête, et tous ceux qui ont travaillé avec moi le savent, les entraîneurs et mes adversaires. Mais, sur le circuit, il y avait certains comportements qui m'interpellaient.

Etes-vous étonné de la virulence des attaques de la famille du tennis à votre encontre ?

Je ne suis pas surpris. Quand tu te nourris dans la main du système, tu peux difficilement prendre tes distances ensuite. Mon téléphone ne sonne pas trop en ce moment mais ça va, je n'ai plus 20 ans, je tiens le coup.

La Fédération française de tennis a publié un communiqué pour dénoncer vos "propos provocateurs"...

J'ai eu le patron de la fédération, Gilbert Ysern, et je lui ai dit ma façon de penser.

Vous êtes en tournée. Comment le public réagit-il ?

La majorité des gens que je rencontre pensent comme moi, me remercient de dire la vérité et me proposent leur soutien. Depuis le début de cette polémique, je suis à fleur de peau, mais cela fait de très bons concerts !
Propos recueillis par Stéphane Mandard et Simon Roger
Revenir en haut Aller en bas
Matthieu
Admin
avatar

Masculin
Sagittaire Dragon
Nombre de messages : 194101
Date de naissance : 12/12/1976
Age : 40
Humeur : RG nous voilà! <3
Date d'inscription : 24/07/2008

MessageSujet: Re: Tennis et Politique de lutte contre le dopage   Ven 2 Déc 2011 - 2:35

Citation :
Les Argentins contrôlés


Le camp argentin a fait état jeudi d'un contrôle antidopage matinal en marge de la finale de Coupe Davis face à l'Espagne, à Séville.

"Aujourd'hui (jeudi) était un jour de repos pour nous mais on n'a pas pu se reposer. Ils auraient pu choisir un autre moment mais bon ce n'est pas de notre ressort", a déploré le capitaine argentin Tito Vazquez. Ses joueurs ont été réveillés tôt le matin pour subir un contrôle.

Bien qu'adversaire des Argentins dans cette finale, Nadal s'est ému de cette visite matinale. "Tous les sportifs veulent un sport sans triche mais la manière de faire laisse à désirer", a lancé le N.1 espagnol en marge du tirage au sort.

_________________
Jérém's First Fan http://www.monzoo.net/myzoo.php?pseudo=jeremy0053

ERETZ-ISRAEL est le lieu où naquit le peuple juif. C'est là qu'il réalisa son indépendance, créa une culture d'une portée à la fois nationale et universelle et fit don de la Bible au monde entier.
Revenir en haut Aller en bas
http://allforfun.forumdediscussions.com
Matthieu
Admin
avatar

Masculin
Sagittaire Dragon
Nombre de messages : 194101
Date de naissance : 12/12/1976
Age : 40
Humeur : RG nous voilà! <3
Date d'inscription : 24/07/2008

MessageSujet: Re: Tennis et Politique de lutte contre le dopage   Dim 4 Déc 2011 - 2:45

Citation :
Tennis - Davis
Des contrôles très inopinés


Après les Argentins jeudi, c'est au tour des joueurs espagnols d'avoir subi un contrôle antidopage inopiné, samedi, en plein milieu du double de la finale de Coupe Davis qui oppose actuellement l'Espagne à l'Argentine, à Séville. Alors qu'ils encourageaient Fernando Verdasco et Feliciano Lopez, Rafael Nadal et David Ferrer ont dû quitter les tribunes pour se soustraire à cette obligation. Ce qui a entraîné de nombreux commentaires après la partie. «On est tous pour qu'il y ait des contrôles mais ils auraient pu attendre la fin du match, a notamment commenté Verdasco. Je pense qu'on exagère».

Nadal : «La manière laisse à désirer»
Des déclarations qui interviennent deux jours après celles de Nadal, qui avait défendu ses adversaires, eux mêmes contrôlés avant l'opposition en pleine journée de repos. «Tous les sportifs veulent un sport sans triche, avait alors regretté le n°2 mondial, mais la manière de faire laisse à désirer». (Avec AFP)


_________________
Jérém's First Fan http://www.monzoo.net/myzoo.php?pseudo=jeremy0053

ERETZ-ISRAEL est le lieu où naquit le peuple juif. C'est là qu'il réalisa son indépendance, créa une culture d'une portée à la fois nationale et universelle et fit don de la Bible au monde entier.
Revenir en haut Aller en bas
http://allforfun.forumdediscussions.com
Jacklyn

avatar

Féminin
Nombre de messages : 7616
Localisation : Tournai (Hainaut )
Date d'inscription : 17/08/2008

MessageSujet: Re: Tennis et Politique de lutte contre le dopage   Mer 14 Déc 2011 - 13:54

Comme Feli je suis POUR les contrôles sur les tournois !
Même si cela s'est fait pendant le double je n'ai pas trouvé cela " choquant "que lorsqu'ils s'amènent chez les joueurs et donc dans leur vie privée !

Ces contrôles feront peut-être taire Noah et consoeurs !Mais malheureusement le mal est fait!
J'ai lu des commentaires sur Eurosport Fr qui émettent encore des doutes ...des débilités ...mais cela prouve que la bombe qu'à jeter Yannick a fit de nombreux dégâts dans les esprits...surtout français!
Noah pour qui j'avais la plus haute estime depuis longtemps en tant que joueur ( je l'ai soutenu lors de son RG !) et depuis juillet de cette année comme showmen ...ben je l'ai perdue !
Je doute que je puisse encore assister à un autre de ses concerts ...car pour moi le Noah avec cette énorme chaleur humaine n'existe pas vraiment ...
Je suis comme une gamine qui découvre que le Père Noël n'existe pas!

_________________

http://www.lukas-lacko.com/index.php/sk/
http://feliciano-lopez.skyrock.com/
https://twitter.com/NunoResendeOff
Revenir en haut Aller en bas
http://feliciano-lopez.skyrock.com
Matthieu
Admin
avatar

Masculin
Sagittaire Dragon
Nombre de messages : 194101
Date de naissance : 12/12/1976
Age : 40
Humeur : RG nous voilà! <3
Date d'inscription : 24/07/2008

MessageSujet: Re: Tennis et Politique de lutte contre le dopage   Dim 25 Mar 2012 - 1:25

Citation :
Koellerer reste suspendu à vie


Le joueur autrichien Daniel Koellerer, convaincu d'avoir truqué des matchs, reste suspendu à vie a décidé le tribunal arbitral du sport de Lausanne (TAS).

Celui-ci a ainsi confirmé une décision de l'autorité anti-corruption (tennis integrity unit) de la fédération internationale (ITF) prise en mai 2011.

Koellerer, 28 ans, surnommé 'Crazy Dani', qui fut 55e mondial en 2009, a été convaincu d'avoir arrangé des rencontres lors du tournoi de Vienne en 2009 et de Wimbledon en 2010.

L'enquête a duré dix-huit mois a montré trois infractions entre octobre 2009 et juillet 2010, d'où la suspension à vie. La décision du TAS lui interdit toute participation à un tournoi de l'ATP ou de l'ITF.

_________________
Jérém's First Fan http://www.monzoo.net/myzoo.php?pseudo=jeremy0053

ERETZ-ISRAEL est le lieu où naquit le peuple juif. C'est là qu'il réalisa son indépendance, créa une culture d'une portée à la fois nationale et universelle et fit don de la Bible au monde entier.
Revenir en haut Aller en bas
http://allforfun.forumdediscussions.com
Steph'

avatar

Masculin
Nombre de messages : 24220
Date d'inscription : 07/08/2008

MessageSujet: Re: Tennis et Politique de lutte contre le dopage   Mer 16 Mai 2012 - 22:25

Citation :
Le Bulgare Dimitar Kutrovsky suspendu 2 ans pour dopage

Le 347e joueur mondial a été pris à la methylhexanamine

SOFIA Le N.2 du tennis bulgare, Dimitar Kutrovsky, est suspendu deux ans pour dopage, a annoncé mercredi la Fédération bulgare.

Kutrovsky, 24 ans, 347-ème joueur mondial, a en effet été contrôlé positif à la methylhexanamine, un stimulant utilisé à l'origine comme décongestionnant nasal, lors du tournoi de San Jose (531.000 dollars), en Californie (Etats-Unis), en février dernier, a détaillé la Fédération.

Issu des qualifications, Dimitar Kutrovsky s'était frayé un chemin jusqu'aux 1/4 de finale à San Jose, où il avait échoué en deux sets, 6-1, 6-4, contre l'Américain Ryan Harrison (ATP 57).

Selon son avocat, Kutrovsky va faire appel de cette sanction, appliquée rétrospectivement à partir du 14 février. La Fédération internationale de tennis a établi que le joueur n'avait pas eu recours volontairement à cette substance, et qu'il ignorait sa présence dans un autre produit qu'il utilisait.

Un seul Bulgare précède Kutrovsky au classement ATP: Grigor Dimitrov, 94-ème.



© La Dernière Heure 2012

Revenir en haut Aller en bas
Matthieu
Admin
avatar

Masculin
Sagittaire Dragon
Nombre de messages : 194101
Date de naissance : 12/12/1976
Age : 40
Humeur : RG nous voilà! <3
Date d'inscription : 24/07/2008

MessageSujet: Re: Tennis et Politique de lutte contre le dopage   Jeu 17 Mai 2012 - 3:05

ENCORE un "2nd couteau" qui se fait prendre ...... Rolling Eyes

_________________
Jérém's First Fan http://www.monzoo.net/myzoo.php?pseudo=jeremy0053

ERETZ-ISRAEL est le lieu où naquit le peuple juif. C'est là qu'il réalisa son indépendance, créa une culture d'une portée à la fois nationale et universelle et fit don de la Bible au monde entier.
Revenir en haut Aller en bas
http://allforfun.forumdediscussions.com
Matthieu
Admin
avatar

Masculin
Sagittaire Dragon
Nombre de messages : 194101
Date de naissance : 12/12/1976
Age : 40
Humeur : RG nous voilà! <3
Date d'inscription : 24/07/2008

MessageSujet: Re: Tennis et Politique de lutte contre le dopage   Ven 7 Sep 2012 - 4:59

Citation :
Tennis - ATP : Suspension confirmée pour Savic


La Cour Arbitraire du Sport a confirmé jeudi la suspension à vie prononcée à l'encontre du Serbe David Savic, sanctionné pour des affaires de matches truqués en octobre 2010. «Le CAS a confirmé la décision de suspendre David Savic à vie de tout événement organisé par n'importe quel organisme de tennis. Le CSA rejette tous les arguments du joueur et conclu que les faits discutés ont été prouvés», explique notamment la plus haute cour d'appel du sport dans un communiqué. Savic était classé 659e à l'ATP lorsqu'il a été suspendu en 2010. Il est le second joueur banni à vie après l'Autrichien Daniel Koellerer, sanctionné pour les mêmes raisons en mai dernier.

_________________
Jérém's First Fan http://www.monzoo.net/myzoo.php?pseudo=jeremy0053

ERETZ-ISRAEL est le lieu où naquit le peuple juif. C'est là qu'il réalisa son indépendance, créa une culture d'une portée à la fois nationale et universelle et fit don de la Bible au monde entier.
Revenir en haut Aller en bas
http://allforfun.forumdediscussions.com
Steph'

avatar

Masculin
Nombre de messages : 24220
Date d'inscription : 07/08/2008

MessageSujet: Re: Tennis et Politique de lutte contre le dopage   Lun 15 Oct 2012 - 18:53

Citation :
David Ferrer cité dans l'affaire Armstrong

Le scandale de dopage qui éclabousse Lance Armstrong et la formation US Postal toucherait également le monde du tennis. Luis Garcia del Moral, le médecin espagnol de l'équipe américaine de 1999 à 2003 suspendu à vie par l'USADA, aurait suivi médicalement plusieurs joueurs de l'académie de tennis "TennisVal", basée à Valence, selon le quotidien australien The Australian.


Les soupçons se cristalliseraient autour de Sara Errani, finaliste à Roland Garros cette année et demi-finaliste à l'US Open, mais surtout David Ferrer, bien installé dans le top 10 mondial depuis cinq ans. Même s'il n'y a, pour l'instant, aucune preuve de dopage, la proximité avec le docteur soulève beaucoup d'interrogations.

Selon les preuves recueillies, del Moral aidait les coureurs à faire des transfusions sanguines afin d'augmenter leur capacité d'endurance. Les coureurs se faisaient ainsi prélever du sang dans sa clinique du sport à Valence (Espagne). Il les aidait aussi via des injections de préparations salines à manipuler leurs valeurs sanguines afin d'échapper aux contrôles antidopage. Il leur fournissait et administrait aussi de l'EPO, de la testostérone, des corticostéroïdes, de l'hormone de croissance et autres substances dopantes.

"Del Moral a été beaucoup plus agressif que le médecin Pedro Celaya dans la fourniture de dopage", a déclaré l'actuel directeur sportif de Garmin Jonathan Vaughters.

Quant à Errani, elle reconnaît avoir eu recours aux services du sulfureux del Moral: "C'était le meilleur médecin à Valence et il était normal que je travaille avec lui" a-t-elle précisé. "Mais comme il est impliqué dans cette affaire, je ne vais plus travailler avec lui. Mais la Fédération Internationale ne m'a pas interdit quoi que ce soit", a-t-elle commenté.

Malgré les recommandations de la Fédération internationale de tennis de ne pas collaborer avec del Moral, certains joueurs et joueuses n'ont pas hésité à avoir recours à ses services. Au détriment de l'éthique anti-dopage.

Rien d'étonnant, je reviens régulièrement a ce la mais dans la fameuse affaire Puerto, il n'y avait pas que des cyclistes, les 3/4 étaient des pratiquants d'autres sports...et il y avait des joueurs et joueuses de tennis (pas tous espagnols)
Revenir en haut Aller en bas
Matthieu
Admin
avatar

Masculin
Sagittaire Dragon
Nombre de messages : 194101
Date de naissance : 12/12/1976
Age : 40
Humeur : RG nous voilà! <3
Date d'inscription : 24/07/2008

MessageSujet: Re: Tennis et Politique de lutte contre le dopage   Mar 16 Oct 2012 - 2:43

Steph' a écrit:
Citation :
David Ferrer cité dans l'affaire Armstrong

Le scandale de dopage qui éclabousse Lance Armstrong et la formation US Postal toucherait également le monde du tennis. Luis Garcia del Moral, le médecin espagnol de l'équipe américaine de 1999 à 2003 suspendu à vie par l'USADA, aurait suivi médicalement plusieurs joueurs de l'académie de tennis "TennisVal", basée à Valence, selon le quotidien australien The Australian.


Les soupçons se cristalliseraient autour de Sara Errani, finaliste à Roland Garros cette année et demi-finaliste à l'US Open, mais surtout David Ferrer, bien installé dans le top 10 mondial depuis cinq ans. Même s'il n'y a, pour l'instant, aucune preuve de dopage, la proximité avec le docteur soulève beaucoup d'interrogations.

Selon les preuves recueillies, del Moral aidait les coureurs à faire des transfusions sanguines afin d'augmenter leur capacité d'endurance. Les coureurs se faisaient ainsi prélever du sang dans sa clinique du sport à Valence (Espagne). Il les aidait aussi via des injections de préparations salines à manipuler leurs valeurs sanguines afin d'échapper aux contrôles antidopage. Il leur fournissait et administrait aussi de l'EPO, de la testostérone, des corticostéroïdes, de l'hormone de croissance et autres substances dopantes.

"Del Moral a été beaucoup plus agressif que le médecin Pedro Celaya dans la fourniture de dopage", a déclaré l'actuel directeur sportif de Garmin Jonathan Vaughters.

Quant à Errani, elle reconnaît avoir eu recours aux services du sulfureux del Moral: "C'était le meilleur médecin à Valence et il était normal que je travaille avec lui" a-t-elle précisé. "Mais comme il est impliqué dans cette affaire, je ne vais plus travailler avec lui. Mais la Fédération Internationale ne m'a pas interdit quoi que ce soit", a-t-elle commenté.

Malgré les recommandations de la Fédération internationale de tennis de ne pas collaborer avec del Moral, certains joueurs et joueuses n'ont pas hésité à avoir recours à ses services. Au détriment de l'éthique anti-dopage.

Rien d'étonnant, je reviens régulièrement a ce la mais dans la fameuse affaire Puerto, il n'y avait pas que des cyclistes, les 3/4 étaient des pratiquants d'autres sports...et il y avait des joueurs et joueuses de tennis (pas tous espagnols)

Hé oui et comme par hasard il n'y a que des cyclistes qui ont été jugés et/ou condamnés suite à cette Affaire !!! Suspect
Quels sont les noms des différents tennismen et tenniswomen, et qui sont les footballers ? Pourquoi est ce qu'il n'y a eu aucun Jugement en Tennis et en Football ?? Suspect Suspect Suspect
J'espère qu'un jour on saura ça en détails et que les choses changeront !! Sleep
Je ne vois pas pourquoi le Cyclisme serait le seul Sport à trinquer, le ménage doit être fait PARTOUT ET SANS PITIE !!
"Ils" ont protégé Armstrong pendant tant d'années, parce que c'était la "poule aux oeufs d'or" MAIS "on" a réussi à le faire tomber DONC il n'y a aucune fatalité, on peut VRAIMENT espérer que d'autres "gros poissons" tomberont un Jour et devront à leur tour rendre des comptes ... et leurs Titres ... Wink

Je ne fais pas de com's PRECIS sur l'Article car il n'y a pour l'heure aucune preuve sur quiconque mais des questions, il y en a à la pelle, ça c'est sûr ...................... Rolling Eyes

C'est un COMBAT NOBLE ET JUSTE pour la VERITE, pour que le Sport reste du SPORT et non pas des Compét' de boites à pharmacies ambulantes .. Sleep

_________________
Jérém's First Fan http://www.monzoo.net/myzoo.php?pseudo=jeremy0053

ERETZ-ISRAEL est le lieu où naquit le peuple juif. C'est là qu'il réalisa son indépendance, créa une culture d'une portée à la fois nationale et universelle et fit don de la Bible au monde entier.
Revenir en haut Aller en bas
http://allforfun.forumdediscussions.com
Matthieu
Admin
avatar

Masculin
Sagittaire Dragon
Nombre de messages : 194101
Date de naissance : 12/12/1976
Age : 40
Humeur : RG nous voilà! <3
Date d'inscription : 24/07/2008

MessageSujet: Re: Tennis et Politique de lutte contre le dopage   Sam 20 Oct 2012 - 3:59

Citation :
Dopage > Ferrer touché par l'affaire Armstrong ?

Par Simon Alves, vendredi 19 octobre 2012 à 21:15


C'est l'affaire sportive de ces dernières semaines. En cyclisme, le septuple vainqueur du Tour de France Lance Armstrong subit un véritable déferlement d'accusations de dopage. Suspendu à vie et déchu de ses titres, l'Américain fréquentait un médecin espagnol du nom de Luis Garcia de Moral. Au centre de l'affaire, ce médecin du sport est fortement suspecté d'avoir permis à Armstrong de passer entre les gouttes pendant toutes ces années. Mais si seulement ça s'arrêtait là...

Selon le quotidien The Australian, plusieurs joueurs et joueuses de tennis ont aussi fait appel aux services du sulfureux médecin. Parmi eux Sara Errani, qui avait déjà émis quelques déclarations à ce sujet il y a quelques semaines. En guest star, on trouve aussi David Ferrer, Dinara Safina et son frère Marat, ainsi que Maria Kirilenko et Igor Andreev. Affaire à suivre.



Ca en fait du monde en Tennis déjà là ! Et pourtant, PERSONNE n'est contrôlé positif lol! A qui fera t on croire ce mensonge institutionnel ? J'espère qu'un Jour on saura tout, même si j'en doute tant les intérêts en jeu semblent IMMENSES mais bon, quand on a vu le mythe Strong s'effondrer tel un chateau de cartes, on se dit que plus rien n'est impossible ... Very Happy

_________________
Jérém's First Fan http://www.monzoo.net/myzoo.php?pseudo=jeremy0053

ERETZ-ISRAEL est le lieu où naquit le peuple juif. C'est là qu'il réalisa son indépendance, créa une culture d'une portée à la fois nationale et universelle et fit don de la Bible au monde entier.
Revenir en haut Aller en bas
http://allforfun.forumdediscussions.com
Matthieu
Admin
avatar

Masculin
Sagittaire Dragon
Nombre de messages : 194101
Date de naissance : 12/12/1976
Age : 40
Humeur : RG nous voilà! <3
Date d'inscription : 24/07/2008

MessageSujet: Re: Tennis et Politique de lutte contre le dopage   Sam 27 Oct 2012 - 3:35

Citation :
Dopage > Safina se dit "clean"

Par Simon Alves, vendredi 26 octobre 2012 à 18:48


L'affaire Armstrong a des répercussions gigantesques dans le monde du sport actuellement. Le docteur valencien Del Moral, au centre de cette histoire de dopage, a notamment collaboré avec des joueurs et joueuses de tennis. David Ferrer, Sara Errani, Maria Kirilenko, Igor Andreev, Marat Safin et... Dinara Safina. Cette dernière s'est par ailleurs récemment exprimée sur les soupçons qui pourraient peser sur elle à l'avenir. Des propos tirés du Russia's Sports Express.

“Le docteur n'avait pas de relations avec l'académie de Valence. Il avait la seule clinique de la ville où les athlètes s'entretenaient physiquement avant et après les saisons. Nous avons couru sur le tapis roulant et c'est tout. Ces informations sont essentielles pour nos entraîneurs personnels. On a eu des examens cliniques, on a eu les résultats et ça n'est pas allé plus loin. Il ne nous a pas donné d'avis. Je n'ai rien à craindre. Je suis clean."



Facile à dire maintenant qu'elle est à la retraite, il n'y a aucune preuve dans ce Monde où règne en maitre l'omerta ...

Citation :


"Dans le monde du tennis, je suis sûr que des joueurs le font. Vingt tests sanguins par an en dehors des tournois, c'est insuffisant."
Dick Pound, fondateur de l'AMA (Agence mondiale antidopage), s'est livré, à propos du dopage dans le tennis. Le monde du sport est ébranlé depuis que Lance Armstrong s'est fait retirer ses titres. Pour Pound, il est inévitable que certains joueurs de tennis trichent. Depuis 1996, soixante-dix d'entre eux ont été testés positif.


Hé oui, et que des "seconds couteaux" ... Par contre, on a appris els dopages de Mc Enroe et d'Agassi, et comme par hasard là, pas de Titres retirés lol, VIVE LA MAFIA ORGANISEE DE L'ATP ET DE LA WTA ...

_________________
Jérém's First Fan http://www.monzoo.net/myzoo.php?pseudo=jeremy0053

ERETZ-ISRAEL est le lieu où naquit le peuple juif. C'est là qu'il réalisa son indépendance, créa une culture d'une portée à la fois nationale et universelle et fit don de la Bible au monde entier.
Revenir en haut Aller en bas
http://allforfun.forumdediscussions.com
Steph'

avatar

Masculin
Nombre de messages : 24220
Date d'inscription : 07/08/2008

MessageSujet: Re: Tennis et Politique de lutte contre le dopage   Dim 4 Nov 2012 - 12:22

Citation :
Bercy: Le tennis, un sport vraiment si propre?

TENNIS - Andy Murray a lancé un pavé dans la mare en disant que la lutte antidopage n’était pas assez développée sur le circuit...

A peine arrivé, déjà contrôlé. Lundi, Andy Murray n’a pas eu le temps de tester le Central de Bercy qu’il a dû se plier à un contrôle antidopage inopiné. Cela aurait pu faire grogner l’Ecossais, expert en la matière, mais non: le vainqueur de l’US Open en a profité pour livrer un vibrant plaidoyer en faveur d’un durcissement de la lutte antidopage. Morceaux choisis: «On n'a pas l'habitude dans le tennis de faire beaucoup de tests antidopage à partir d'une prise de sang mais je crois que c'est nécessaire. [...] Il y a beaucoup de tests pour les meilleurs joueurs mais dès que le classement est un peu moins bon, j'ai l'impression qu'il n'y a plus grand-chose. Et puis je pense aussi qu'il faudrait faire plus de tests lors des périodes où les joueurs ne sont pas en compétition.»

21 tests sanguins inopinés en 2011

Traduction: le tennis en est encore à l’âge de pierre ou pas loin en ce qui concerne la répression du dopage. Aucun membre du top 50 contrôlé positif depuis 2005 et l’Argentin Canas, pris la main dans le pot d’hydrochlorothiazide, un diurétique puissant. Depuis, c’est le calme plat. La preuve que «le tennis est un sport propre», clame Alex Corretja, terrien infatigable des années 2000. «A mon époque, je n’ai jamais eu de doutes sur personne et je n’en ai pas plus aujourd’hui. Et ce n’est pas une histoire de contrôlés car déjà, lorsque je jouais, il y en avait beaucoup.» Tant que ça? Sur l’année 2011, la Fédération internationale de tennis (ITF) a diligenté 110 tests sanguins en période de compétition. Dans le même temps, l’Union cycliste internationale –à titre de comparaison- en a ordonné près de 2.000. Plus saisissant encore, le bilan des contrôles menés hors compétition, une pratique courante dans le cyclisme: 21, ATP et WTA réunis, contre 3.314 contrôles côté vélo. On comprend mieux la surprise d’un Nadal réveillé au petit matin par les contrôleurs (français) avant Roland-Garros en 2009 pour son seul test inopiné de l’année.

«Le tennis est un peu à la traîne»

Qu’en pensent les joueurs? Fabrice Santoro et Nicolas Escudé ne s’étaient pas gênés, en leur temps, pour accuser l’ATP de «cacher des contrôles positifs», comme celui qu’André Agassi révélera dans sa biographie. Florent Serra, 36e mondial au meilleur de sa carrière, se souvient d’avoir été testé un total «de treize fois sur vingt-six tournois cette année-là. La plupart du temps par le biais de contrôles d’urine juste après (son) élimination. Ou sur tirage au sort, plus rarement.» Hors compétition, beaucoup moins: «Cela a dû m’arriver une fois la veille de démarrer Roland-Garros.» Aujourd’hui, le Bordelais est 122e au classement ATP et ne fait pas plus partie des joueurs ciblés par l’ITF. Ce qui signifie qu’il n’est presque plus contrôlé, comme tous ceux qui ne font pas partie du top 100. Serra reconnaît que ce n’est pas normal: «C’est vrai que si on compare à d’autres sports, le tennis est un peu à la traîne. On pourrait faire davantage contre le dopage.»
Julien Laloye, à Bercy
Revenir en haut Aller en bas
Steph'

avatar

Masculin
Nombre de messages : 24220
Date d'inscription : 07/08/2008

MessageSujet: Re: Tennis et Politique de lutte contre le dopage   Lun 5 Nov 2012 - 9:56

Citation :
Federer veut plus de contrôles anti-dopage

Roger Federer a appelé à davantage de contrôles antidopage dans le tennis, soulignant dimanche que lui-même était "moins testé qu'il y a six ou sept ans".
© afp.
© getty.

"Je suis moins testé qu'il y a six ou sept ans et je ne sais pas vraiment pourquoi", a déclaré le Suisse en conférence de presse à Londres, à la veille du début du Masters.

Federer rejoint en ce sens le Britannique Andy Murray, qui avait demandé en début de semaine un meilleur suivi hors-compétition du tennis, notamment en décembre, quand se fait le travail de pré-saison.

"Je suis d'accord avec Andy, on ne fait pas beaucoup de tests sanguins durant l'année", a renchéri Federer. "Il est vital que le sport reste propre, il doit l'être. Nous avons une bonne réputation en la matière et nous voulons nous assurer que cela reste comme cela", a conclu le Suisse.
Revenir en haut Aller en bas
Steph'

avatar

Masculin
Nombre de messages : 24220
Date d'inscription : 07/08/2008

MessageSujet: Re: Tennis et Politique de lutte contre le dopage   Mar 13 Nov 2012 - 22:02

Citation :
Un passeport biologique pour 2013 en tennis?

La Fédération internationale de tennis (ITF) a indiqué mardi qu'elle avait l'intention de s'inspirer de la façon dont le cyclisme lutte contre le dopage, à commencer par le passeport biologique qui pourrait être mis en place en 2013.

Rédaction en ligne

Mis à jour le Mardi 13 Novembre 2012 à 17h25

Stuart Miller, le patron de l'antidopage à l'ITF, a ainsi expliqué à l'agence Associated Press que l'instance dirigeante du tennis mondial travaillait dur pour accentuer le nombre de tests sanguins et le nombre de tests inopinés, hors compétition.

Miller a même assuré étudier la possibilité d'introduire le passeport biologique pour les joueurs, qui, à l'image du Suisse Roger Federer et de l'Ecossais Andy Murray, se sont prononcés en faveur de l'augmentation du nombre de contrôles antidopage.

"J'espère que, d'ici à la fin de l'année, il y aura des percées. Comme tous les programmes contre le dopage, nous sommes sujets à des problèmes de moyens", a confié Miller avant d'expliquer que le passeport sanguin, un document électronique relevant les résultats de contrôles antidopage subis par un sportif ainsi que son profil hématologique et son profil endocrinologique, pourraient être la solution. Sans donner de calendrier précis, Miller a expliqué que "ce serait bien" si le tennis pouvait instaurer un tel système en 2013.

"Nous sommes en train de songer avec beaucoup d'attention au passeport biologique", a-t-il affirmé. "Je ne veux pas assurer que cela va arriver avant de pouvoir dire 'Voilà le programme, il est lancé'. On se renseigne et on veut être sûrs que, quand on le lance, il fonctionne parfaitement."

L'ITF et l'Agence mondiale antidopage ont conduit 21 tests sanguins hors compétition en 2011, dont trois seulement sur des femmes. Dans le cyclisme, ce ne sont pas moins de 6.500 tests qui ont été réalisés, hors compétition, en 2011.
Revenir en haut Aller en bas
Matthieu
Admin
avatar

Masculin
Sagittaire Dragon
Nombre de messages : 194101
Date de naissance : 12/12/1976
Age : 40
Humeur : RG nous voilà! <3
Date d'inscription : 24/07/2008

MessageSujet: Re: Tennis et Politique de lutte contre le dopage   Mer 14 Nov 2012 - 2:50

Steph' a écrit:
Citation :
Un passeport biologique pour 2013 en tennis?

La Fédération internationale de tennis (ITF) a indiqué mardi qu'elle avait l'intention de s'inspirer de la façon dont le cyclisme lutte contre le dopage, à commencer par le passeport biologique qui pourrait être mis en place en 2013.

Rédaction en ligne

Mis à jour le Mardi 13 Novembre 2012 à 17h25

Stuart Miller, le patron de l'antidopage à l'ITF, a ainsi expliqué à l'agence Associated Press que l'instance dirigeante du tennis mondial travaillait dur pour accentuer le nombre de tests sanguins et le nombre de tests inopinés, hors compétition.

Miller a même assuré étudier la possibilité d'introduire le passeport biologique pour les joueurs, qui, à l'image du Suisse Roger Federer et de l'Ecossais Andy Murray, se sont prononcés en faveur de l'augmentation du nombre de contrôles antidopage.

"J'espère que, d'ici à la fin de l'année, il y aura des percées. Comme tous les programmes contre le dopage, nous sommes sujets à des problèmes de moyens", a confié Miller avant d'expliquer que le passeport sanguin, un document électronique relevant les résultats de contrôles antidopage subis par un sportif ainsi que son profil hématologique et son profil endocrinologique, pourraient être la solution. Sans donner de calendrier précis, Miller a expliqué que "ce serait bien" si le tennis pouvait instaurer un tel système en 2013.

"Nous sommes en train de songer avec beaucoup d'attention au passeport biologique", a-t-il affirmé. "Je ne veux pas assurer que cela va arriver avant de pouvoir dire 'Voilà le programme, il est lancé'. On se renseigne et on veut être sûrs que, quand on le lance, il fonctionne parfaitement."

L'ITF et l'Agence mondiale antidopage ont conduit 21 tests sanguins hors compétition en 2011, dont trois seulement sur des femmes. Dans le cyclisme, ce ne sont pas moins de 6.500 tests qui ont été réalisés, hors compétition, en 2011.

Je salue cette idée, ça serait ENFIN un pas dans le Bon Sens pour VRAIMENT oeuvrer SERIEUSEMENT contre le dopage en Tennis !

Pourvu que ça se fasse !!!!! Ca aurait un effet dissuasif FORT !

_________________
Jérém's First Fan http://www.monzoo.net/myzoo.php?pseudo=jeremy0053

ERETZ-ISRAEL est le lieu où naquit le peuple juif. C'est là qu'il réalisa son indépendance, créa une culture d'une portée à la fois nationale et universelle et fit don de la Bible au monde entier.
Revenir en haut Aller en bas
http://allforfun.forumdediscussions.com
Matthieu
Admin
avatar

Masculin
Sagittaire Dragon
Nombre de messages : 194101
Date de naissance : 12/12/1976
Age : 40
Humeur : RG nous voilà! <3
Date d'inscription : 24/07/2008

MessageSujet: Re: Tennis et Politique de lutte contre le dopage   Sam 17 Nov 2012 - 3:53

Citation :
Tennis - Dopage : TenisVal se sépare de Del Moral


L'académie espagnole TenisVal a stoppé sa collaboration avec Luis Garcia del Moral, un médecin suspendu à vie par l'agence américaine antidopage (USADA) impliqué dans l'affaire de dopage de l'US Postal du temps de Lance Armstrong. «Depuis l'affaire Armstrong, aucun joueur de TenisVal n'a eu de contact ou une quelconque relation avec lui», a assuré à l'agence AP le propriétaire de l'académie, Pancho Alvarino. L'Italienne Sara Errani, qui a reconnu avoir travaillé avec le médecin en question, avait déjà annoncé avoir mis fin à leur collaboration.

_________________
Jérém's First Fan http://www.monzoo.net/myzoo.php?pseudo=jeremy0053

ERETZ-ISRAEL est le lieu où naquit le peuple juif. C'est là qu'il réalisa son indépendance, créa une culture d'une portée à la fois nationale et universelle et fit don de la Bible au monde entier.
Revenir en haut Aller en bas
http://allforfun.forumdediscussions.com
Matthieu
Admin
avatar

Masculin
Sagittaire Dragon
Nombre de messages : 194101
Date de naissance : 12/12/1976
Age : 40
Humeur : RG nous voilà! <3
Date d'inscription : 24/07/2008

MessageSujet: Re: Tennis et Politique de lutte contre le dopage   Dim 2 Déc 2012 - 3:37

Citation :
Agassi juge la lutte antidopage
30/11 09h40 - Tennis


Retraité du circuit depuis 2006, Andre Agassi a estimé dans le Los Angeles Times que la lutte antidopage dans le tennis allait dans le bon sens. «J’ai eu 20 tests urinaires, 8 sanguins et trois hors compétition quand j’étais joueur. Aujourd’hui, c’est plus strict. Les joueurs doivent indiquer où ils se trouvent. Je suis fier de voir où nous en sommes», explique le Kid de Las Vegas.

_________________
Jérém's First Fan http://www.monzoo.net/myzoo.php?pseudo=jeremy0053

ERETZ-ISRAEL est le lieu où naquit le peuple juif. C'est là qu'il réalisa son indépendance, créa une culture d'une portée à la fois nationale et universelle et fit don de la Bible au monde entier.
Revenir en haut Aller en bas
http://allforfun.forumdediscussions.com
Steph'

avatar

Masculin
Nombre de messages : 24220
Date d'inscription : 07/08/2008

MessageSujet: Re: Tennis et Politique de lutte contre le dopage   Mer 16 Jan 2013 - 1:47

Citation :
Christophe Rochus: "le dopage dans le tennis est une réalité !"

(15/01/2013)

Christophe Rochus s’exprime ouvertement sur le dopage dans une interview réalisée dans le cadre de l'Open d'Australie par Twizz Radio

BRUXELLES Le cyclisme est souvent pointé du doigt à cause des nombreux cas de dopage révélés chaque année. Mais le tennis est-il aussi blanc que peuvent le laisser supposer les quelques joueurs pris dans les filets des contrôles antidopages ? Connu pour ne pas mâcher ses mots, l'ancien joueur professionnel Christophe Rochus a répondu aux questions de Twizz Radio. Voici l'entretien.


Le dopage dans le tennis, est-ce une réalité?

C'est sûr. C'est une réalité. Je le disais déjà il y a 10 ans. C'est un sport de plus en plus physique donc, forcément, il y a de plus en plus de tentations pour le dopage.

Avec l'affaire Armstrong, on se rend bien compte que ce n'est pas parce quelqu'un n'a pas été contrôlé positif que cette personne ne s'est jamais dopée. Quand on a les moyens de prendre des bons médecins, de faire ses recherches de son côté, on peut avoir des produits tout à fait non détectables.

Les contrôles antidopage ne servent pas, à mon avis, à grand chose et ils ne prouvent surtout rien. Concernant Nadal, ces rumeurs restent des rumeurs même si tout le monde se pose la question: comment peut-on être aussi fort à Roland-Garros et un mois après soi-disant ne plus pouvoir jouer? C'est ça qui fait que ça paraît suspect, mais on n'a aucune preuve. Si ça se trouve, il est réellement blessé.


Les interruptions, comme celle de Nadal et d'autres, ça jette un sérieux flou tout de même...

C'est le but! Le but, c'est que ce ne soit pas clair! Tout le monde s'arrange pour que ce ne soit pas clair. Moins vous mentez, moins vous donnez d'explications, au mieux c'est!

Regardez Robin Söderling... Il a gagné le tournoi de Bastad en 2011 et depuis, il ne joue plus au tennis. Il est soi-disant gravement malade (ndlr officiellement une mononucléose) alors que je suis sûr qu'il était imbattable à ce moment-là. On ne peut pas négliger le fait que ce soit très suspect! On atteint le meilleur niveau de sa carrière et le jour d'après on dit je ne peux plus jouer au tennis... Moi, ça me paraît vraiment incroyable.


Et les fédérations? Complices ou pas?

Ca fait partie des rumeurs. On se dit "Tiens, c'est bizarre".

Il y a tout de même plein de choses suspectes qui arrivent et on a l'impression que les meilleurs n'ont rien. C'est comme partout, il y a toujours des gens qu'on peut acheter! J'imagine que quelqu'un comme Armstrong avait peut-être les moyens et les connaissances pour payer un gars pour savoir comment ne pas se faire prendre. C'est certain: avec de l'argent on peut tout acheter! A partir de ce moment-là, il y a toujours moyen de passer à travers les mailles du filet. Ca fonctionne comme ça parce que chacun y trouve son compte: les fédérations, les sportifs...


Comment avez-vous fait, en tant que joueur, pour naviguer dans ce contexte et pour continuer à pratiquer votre sport et en faire votre métier?

Quand je suis arrivé dans le top 100, j'ai dit dans les médias que c'était scandaleux tous ces joueurs dopés et j'ai reçu une lettre de menaces de l'ATP Tour disant: "C'est la dernière fois que tu parles de ça. Tu n'as pas de preuves, tu n'as rien".

Finalement, tous les joueurs que j'avais cités ont été contrôlés positifs. C'étaient tous des Argentins. Plutôt que toute cette hypocrisie, je pense qu'il vaut mieux légaliser le dopage. Quand je dis ça, je m'entends dire que je ne peux pas avoir de tels propos parce que ce n'est pas bien et le dopage c'est dangereux. Mais en discutant avec des médecins, on constate qu'on n'est même pas sûr que ces produits soient si dangereux pour la santé. A ce moment-là chacun, en son âme et conscience, dit "moi, je prends le risque... moi, je ne le prends pas... ".

Mon frère et moi, on a toujours été clean. On aurait pu prendre des hormones de croissance, mais on ne l'a jamais fait. On s'est dit que ça n'en vaut pas la peine. Peut-être qu'on aurait dû... Peut-être qu'on n'aurait jamais été contrôlés positifs... Peut-être que mon frère aurait fait 17 centimètres de plus et il aurait été dans le top 10 mondial... Chacun doit faire ses choix.

Est-ce qu'on veut à tout prix être dans les meilleurs du monde ou est-ce qu'on accepte d'être juste un très bon athlètes, c'est personnel.


Ceci dit, comment peut-on mettre fin à tout cela? On a le sentiment que ça ne finira jamais ces histoires de dopage...

Il n'y a pas de fin à cela pour la seule et simple raison que le sport c'est un spectacle et qu'on en veut toujours plus. Si après dix étapes du Tour de France, les coureurs pédalent à 25km/h parce qu'ils ne peuvent plus pousser sur les pédales, on va dire que ça ne va pas.

Si après un match en cinq sets qui a duré cinq heures en demi finale le joueur déclare qu'il ne peut pas disputer la finale parce qu'il ne sait plus se lever, le spectacle est terminé. On ne mettra jamais fin à tout cela. Il y a trop d'argent, il y a trop de spectacle en jeu. Mais moi, en tant que spectateur, ça ne me dérange pas de voir ces sportifs même si je sais qu'ils sont dopés. Pour moi, Armstrong ça reste un très grand sportif... dopé ou pas dopé! Les autres aussi. Les efforts, ils les ont fait...


Charles Van Dievort pour Twizz Radio

© La Dernière Heure 2013
Revenir en haut Aller en bas
Matthieu
Admin
avatar

Masculin
Sagittaire Dragon
Nombre de messages : 194101
Date de naissance : 12/12/1976
Age : 40
Humeur : RG nous voilà! <3
Date d'inscription : 24/07/2008

MessageSujet: Re: Tennis et Politique de lutte contre le dopage   Mer 16 Jan 2013 - 3:37

Interview très intéressante ! C'est appréciable de lire quelqu'un qui n'a pas la "langue de bois" dans ce Domaine, ils sont très rares !

C'est vrai que le cas Soderling, dont on ne parle pour ainsi dire jamais, pose questions. Federer et Roddick, pour ne citer qu'eux, ont également eu une mono et ils ne sont pas pour autant restés plus d'un an sans jouer ! Ca parait fort louche en effet .............

Je pense aussi que les contrôles actuels sont "bidons" car le Dopage "scientifique" a toujours plusieurs longueurs d'avance sur les Méthodes de détection. Ca n'est pas pour rien qu'"ils" n'attrapent OFFICIELLEMENT que des seconds couteaux, des Joueurs incapables de se payer les Dopants les plus "avancés" .. "On" nous fait croire qu'il y a une vraie lutte contre le Fléau pour pas qu'on se pose de questions mais tout ça c'est BIDON !

Je partage pleinement son indignation face à ce fléau du Dopage, du moins sa volonté que les choses soient dites et qu'on sache la vérité pour tout simplement SAVOIR si les athlètes qu'on soutient ou apprécie méritent ou pas notre estime et/ou notre soutien !
Mais par contre, je ne partage pas du tout la "Conclusion" à laquelle il aboutit quand il dit qu'il faudrait "légaliser" ! Ok, ça serait un "Choix personnel", en toute connaissance de cause. Ok, c'est peut-être PLUS OU MOINS mauvais pour la santé, quoi qu'à mon humble avis ça risque plus de faire du mal que du bien lol. Mais au-delà de ça, si certains se dopent et d'autres pas, même dans un "cadre" où le Dopage serait "légalisé", il n'y aurait pas plus équité que maintenant, alors que règne l'"omerta générale" ! Dès lors, on n'aurait aucunement réglé le problème, on l'aurait juste "mis à nu" en brisant sûrement davantage la passion des spectateurs CAR LE DOUTE SERAIT TOUJOURS PRESENT, VOIRE MEME PLUS car ça risquerait de créer "un appel d'air", une "incitation" !

Hé oui, ça n'est pas prêt de finir car on vit dans une Société où le SPECTACLE est LA Priorité ABSOLUE : vendre et faire vendre, faire un maximum de business sur la santé des athlètes, sur l'éthique du Sport et sur la naïveté du Public ! Perso, j'ai beaucoup évolué là-dessus. Je suis un passionné de Sport depuis toujours, je continue à l'être MAIS je dois bien reconnaitre que je vibre bien moins qu'il y a quelques années. Je m'interroge désormais SYSTEMATIQUEMENT quand il y a une Perf' qui "sort un tant soit peu de l'ordinaire". QUEL QUE SOIT LE SPORT, je ne crois plus aux "Miracles", aux athlètes qui du Jour au Lendemain se "métamorphosent" ou battent record sur record etc etc etc. Ca brise une partie du "rêve" mais que vaut le "rêve" quand il repose sur un mensonge institutionnalisé ?



_________________
Jérém's First Fan http://www.monzoo.net/myzoo.php?pseudo=jeremy0053

ERETZ-ISRAEL est le lieu où naquit le peuple juif. C'est là qu'il réalisa son indépendance, créa une culture d'une portée à la fois nationale et universelle et fit don de la Bible au monde entier.
Revenir en haut Aller en bas
http://allforfun.forumdediscussions.com
Matthieu
Admin
avatar

Masculin
Sagittaire Dragon
Nombre de messages : 194101
Date de naissance : 12/12/1976
Age : 40
Humeur : RG nous voilà! <3
Date d'inscription : 24/07/2008

MessageSujet: Re: Tennis et Politique de lutte contre le dopage   Sam 19 Jan 2013 - 4:03

Citation :
Tennis-Dopage : Djokovic : «Protéger ce sport»


Novak Djokovic a réitéré ses positions sur la lutte antidopage dans le tennis : oui, le système est suffisamment strict, non il n'y a pas assez de contrôles sanguins en ce moment.

Après sa victoire au troisième tour face à Radek Stepanek, Novak Djokovic a livré ses impressions sur les aveux de Lance Armstrong et la situation de la lutte contre le dopage dans le tennis. Le n°1 mondial n'a pas mâché ses mots sur Arsmtrong, estimant qu'il était «une honte» pour le sport et qu' «il méritait de souffrir pour ses mensonges».

Quant au tennis, le Serbe a réaffirmé ses positions sur la nécessité d'augmenter les contrôles sanguins, ce que lui et d'autres comme Roger Federer et Andy Murray avaient déjà réclamé en fin de saison dernière. «Je n'ai pas subi de contrôle sanguin depuis six ou sept mois, a ainsi confié Djokovic. C'était plus régulier il y a encore deux ou trois ans. Je ne sais pas pourquoi ils ont arrêté. Nous essayons de protéger l'identité de ce sport et je crois que les joueurs de tennis sont parmi les athlètes les plus propres dans un sport qui est un des plus compétitifs. Donc tant que tous les joueurs sont traités de la même façon, tant que le système est juste, je n'ai aucune raison de me plaindre des contrôles antidopage.» Il garde donc une grande confiance dans le système : «De mon point de vue, les contrôles sont strictes. Nous sommes aussi obligés de dire où nous nous trouvons tous les jours, pour qu'on vienne éventuellement nous tester.. Je trouve ça plutôt juste et ça ne me dérange pas si on me contrôle 10, 20 ou 30 fois par an. Si je sais que tous les autres sont autant testés que moi alors je suis heureux.»

AMEN !

_________________
Jérém's First Fan http://www.monzoo.net/myzoo.php?pseudo=jeremy0053

ERETZ-ISRAEL est le lieu où naquit le peuple juif. C'est là qu'il réalisa son indépendance, créa une culture d'une portée à la fois nationale et universelle et fit don de la Bible au monde entier.
Revenir en haut Aller en bas
http://allforfun.forumdediscussions.com
Jacklyn

avatar

Féminin
Nombre de messages : 7616
Localisation : Tournai (Hainaut )
Date d'inscription : 17/08/2008

MessageSujet: Re: Tennis et Politique de lutte contre le dopage   Sam 19 Jan 2013 - 13:27

Mathieu Christophe Rochus n'a pas la langue de bois car c'est un idiot !et un envieux il l'a toujours été !
Les frères Rochus n'ont pas arrêtaient de se lamenter car on parler trop de Justine quand elle était no 1 mondiale !Parce que l'on ne parlaient pas de leurs résultats ..et l'ainé a laissé entendre aussi que Justine se dopait !Elle aussi a eu un virus style mono!???
Tu es Français mais si tu écoutais ces commentaires lors de certains matches sur la DEUX ( TV belge ) tu ne prêterais pas attention à ce qu'il dit ,une façon comme une autre de faire la une ! C'est un connard de première!
Revenir en haut Aller en bas
http://feliciano-lopez.skyrock.com
Steph'

avatar

Masculin
Nombre de messages : 24220
Date d'inscription : 07/08/2008

MessageSujet: Re: Tennis et Politique de lutte contre le dopage   Dim 20 Jan 2013 - 21:28

Il a une grande gueule mais ce n'est pas pour cela qu'il ne dit que des bêtises. Rodrigo Beenkens le journaliste sportif N°1 de la RTBF l'a encore déclaré en direct au JT ce midi suite a l'affaire Armstrong : dans l'affaire Puerto il y avait des cyclistes, certains ont été puni...mais pas les footballeurs et les tennismen...
Revenir en haut Aller en bas
Matthieu
Admin
avatar

Masculin
Sagittaire Dragon
Nombre de messages : 194101
Date de naissance : 12/12/1976
Age : 40
Humeur : RG nous voilà! <3
Date d'inscription : 24/07/2008

MessageSujet: Re: Tennis et Politique de lutte contre le dopage   Mar 22 Jan 2013 - 3:26

Citation :
Tennis - Dopage : Vers un passeport biologique ?


Stuart Miller, le responsable du programme antidopage de l'ITF, a confié à USA Today que l'idée de mettre en place un passeport biologique était sérieusement considérée. Ce passeport est une méthode pour collecter et comparer les données biologiques des athlètes, afin de détecter des variations anormales. Ce passeport est déjà utilisé en cyclisme et en athlétisme. Miller a en revanche reconnu que le passage à l'acte pourrait être compliqué, que ce soit au niveau du coût comme au niveau pratique. Il ne faudrait en revanche que 12 mois pour que le passeport soit opérationnel une fois la décision prise.


Ce serait une EXCELLENTE chose à mon humble avis. Smile Mais si possible, évitez de réfléchir sur ça pendant 10 ans .. Sleep

_________________
Jérém's First Fan http://www.monzoo.net/myzoo.php?pseudo=jeremy0053

ERETZ-ISRAEL est le lieu où naquit le peuple juif. C'est là qu'il réalisa son indépendance, créa une culture d'une portée à la fois nationale et universelle et fit don de la Bible au monde entier.
Revenir en haut Aller en bas
http://allforfun.forumdediscussions.com
Steph'

avatar

Masculin
Nombre de messages : 24220
Date d'inscription : 07/08/2008

MessageSujet: Re: Tennis et Politique de lutte contre le dopage   Mar 22 Jan 2013 - 14:30

Matthieu a écrit:
Citation :
Tennis - Dopage : Vers un passeport biologique ?


Stuart Miller, le responsable du programme antidopage de l'ITF, a confié à USA Today que l'idée de mettre en place un passeport biologique était sérieusement considérée. Ce passeport est une méthode pour collecter et comparer les données biologiques des athlètes, afin de détecter des variations anormales. Ce passeport est déjà utilisé en cyclisme et en athlétisme. Miller a en revanche reconnu que le passage à l'acte pourrait être compliqué, que ce soit au niveau du coût comme au niveau pratique. Il ne faudrait en revanche que 12 mois pour que le passeport soit opérationnel une fois la décision prise.


Ce serait une EXCELLENTE chose à mon humble avis. Smile Mais si possible, évitez de réfléchir sur ça pendant 10 ans .. Sleep

Bonne chose si cela se fait et dans ce cas je prédis un nombre record de retraites peu avant sa mise en place effective.
Revenir en haut Aller en bas
Steph'

avatar

Masculin
Nombre de messages : 24220
Date d'inscription : 07/08/2008

MessageSujet: Re: Tennis et Politique de lutte contre le dopage   Sam 26 Jan 2013 - 2:41

Citation :
Agassi demande des contrôles antidopage stricts dans le tennis



"Décrire un problème est beaucoup plus facile que de le résoudre, c'est une chose que j'ai apprise"

MELBOURNE L'Américain André Agassi a appelé vendredi le tennis à faire tout ce qu'il faut pour lutter contre le dopage en demandant le renforcement des contrôles, affirmant que cela aurait pu stopper plusieurs années de "destruction" de sa vie par des drogues euphorisantes.

Agassi, décrivant son état de choc et sa colère après les confessions de Lance Armstrong, a parlé ouvertement de son utilisation de la méthamphétamine qu'il avait déjà révélée dans son autobiographie.

"Pour moi ça m'aurait empêché de détruire quelques années de ma vie. C'est ce que j'ai fait avec l'utilisation la substance destructrice de loisirs, le crystal meth", a-t-il dit à l'Open d'Australie à Melbourne.

"Ça m'aurait sauvé sur beaucoup de plans. Plus (de contrôles) aurait été mieux pour moi. Plus strict, c'est mieux, plus de transparence c'est mieux, plus de responsabilisation c'est mieux".

"Décrire un problème est beaucoup plus facile que de le résoudre, c'est une chose que j'ai apprise. Laissons toujours la discussion se faire en la rendant plus facile à comprendre."

Les affaires de dopage sont rares dans le tennis mais son système de contrôle antidopage, qui repose en grande partie sur l'urine plutôt que sur des tests sanguins, a été critiqué comme étant obsolète.

Agassi a dit dans son livre "Open" en 2009, qu'il n'a pas été sanctionné lors d'un tournoi de tennis masculin après avoir été contrôlé positif, car il avait prétendu avoir consommé une boisson forte et plaidé la clémence.

© La Dernière Heure 2013
[quote]
Revenir en haut Aller en bas
Matthieu
Admin
avatar

Masculin
Sagittaire Dragon
Nombre de messages : 194101
Date de naissance : 12/12/1976
Age : 40
Humeur : RG nous voilà! <3
Date d'inscription : 24/07/2008

MessageSujet: Re: Tennis et Politique de lutte contre le dopage   Mer 30 Jan 2013 - 2:07

Citation :

'Djokovic: 'Six mois sans contrôle'


André Agassi s'est prononcé en faveur de plus de contrôles sur le circuit. le numéro un mondial, Novak Djokovic, et plusieurs de ses collègues se rangent derrière l'ancien champion américain.

Si les cyclistes sentent constamment le souffle des contrôleurs antidopage dans leur nuque, les tennismen bénéficient de plus de liberté. "Avant l'examen sanguin après la finale, je n'avais plus été contrôlé depuis six mois", a indiqué Djokovic suite à son succès à Melbourne.

Constat plus étonnant encore, Mike Bryan (le frère de Bob) n'a jamais subi un contrôle sanguin dans sa carrière. Dans ces conditions, déceler une éventuelle hormone de croissance et établir un passeport sanguin biologique s'avère impossible.

La Fédération Internationale souhaite du changement. L'introduction d'un passeport sanguin et la multiplication des contrôles sanguins et de tests hors compétition figurent à l'agenda de l'ITF. Un signal perçu positivement sur les courts. "Nous sommes trop peu contrôlés", affirme Roger Federer.

Djokovic espère de la sorte clouer le bec à ses détracteurs. "Tout ce que je fais est légal. Un certain nombre de gens pensent le contraire, mais je respecte leur avis".


_________________
Jérém's First Fan http://www.monzoo.net/myzoo.php?pseudo=jeremy0053

ERETZ-ISRAEL est le lieu où naquit le peuple juif. C'est là qu'il réalisa son indépendance, créa une culture d'une portée à la fois nationale et universelle et fit don de la Bible au monde entier.
Revenir en haut Aller en bas
http://allforfun.forumdediscussions.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Tennis et Politique de lutte contre le dopage   

Revenir en haut Aller en bas
 
Tennis et Politique de lutte contre le dopage
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 5 sur 8Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
All For Fun :: SPORTS :: Tennis-
Sauter vers: